Nouvelles d'Armenie    
LYON
Conférences et projections pour la venue en France de la directrice du CNC arménien
Les 9 et 10 novembre


A l’occasion de la venue en France de Mme Shushanik Mirzakhanyan, nouvelle directrice du CNC arménien, un ensemble de conférences et projections aura lieu à Lyon.

Conférence le jeudi 9 novembre de 15h à 17h à l’UGAB (12 rue Emile Zola)
“Coproduire un documentaire d’auteur à l’international - L’exemple franco-arménien“ : une conférence modérée par Martin Fournier, maître de conférence à l’Université Lyon 2, en présence de professionnels lyonnais et arméniens. De l’idée de film à sa diffusion, en passant par les ateliers d’écriture et les rencontres de coproduction, comment le programme Eurasiadoc de Docmonde et ses partenaires accompagnent les auteurs et les producteurs dans l’émergence de nouveaux talents et le développement d’une économie audiovisuelle en Arménie.

Projection le jeudi 9 novembre à 18h au Comoedia (13 avenue Berthelot)
Ceux du rivage, de Tamara Stepanyan, en sa présence. Synopsis : Ils ont quitté l’Arménie et n’ont pas encore trouvé le moyen d’entrer dans une nouvelle société. Flottant dans un temps et un espace indéterminés, ils attendant le jour où une nouvelle vie pourra enfin commencer.

Projections vendredi 10 novembre à 15h30 au CNMA (32 rue du 24 avril 1915, Décines)
Trois films : Ravished Armenia d’Oscar Apfel (24’, 1919), Kond de Harutyun Khachatryan (37’, 1987) et Short Message de Vardan Danielyan (13’, 2013).

Projection vendredi 10 novembre à 18h30 à l’UGAB
Notre Atlantide d’Arthur Sukiasyan. Il s’agit d’un voyage entre le passé et le présent, à la recherche d’un lieu perdu, un parcours traversé par le récit d’un mythe de cataclysme. Le film nous révèle l’histoire d’un bout de terre, sur la presqu’île de Tuzla (Istanbul) où, dans les années 60, entre ciel et eau, des orphelins arméniens d’Anatolie ont bâti de leurs mains leur maison d’études et de vacances, leur maison de famille : le Cam Armen. Tel un sanctuaire, le Camp a accueilli pendant 30 ans ces enfants perdus, avant d’être saisi, en 1983, par les autorités turques.

jeudi 2 novembre 2017,
Claire ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Lyon